Sélectionner une page

Olivier Debré

Olivier Debré

À propos

Olivier Debré

Olivier Debré est un peintre français né le 14 avril 1920 à Paris, et décédé dans la même ville le 1er juin 1999. Petit fils maternel du peintre Edouard Debat-Ponsan, Olivier Debré est un représentant majeur de l’abstraction lyrique, aux côtés de Poliakoff, Hartung, Soulages et Nicolas de Staël.

Sa rencontre avec Picasso en 1941 influence largement son travail durant la 2nde Guerre Mondiale, lors de laquelle son expression graphique traduit l’horreur. En 1945, Olivier Debré fréquente de nombreux artistes avant-gardistes tels que Nicolas de Staël, Serge Poliakoff et Pierre Soulages. Il se penche alors sur l’abstraction, notamment à la gouache et à l’encre de Chine, et adopte une technique picturale par plans de couleur appliquées en couches épaisses au couteau.

Ses rencontres avec les peintres abstraits Hans Hartung, Gérard Schneider, Serge Poliakoff, Maria Helena Vieira da Silva furent déterminantes et le poussèrent à réaliser ses premiers « Signes-Personnages » dans les années 1950. Il utilise toujours la matière, et compose avec des couleurs sourdes. Alors qu’en 1953, Olivier Debré s’intéresse à la lithographie et découvre ses multiples possibilités il délaisse ainsi ses « Signes-Personnages » au détriment de ses « Signes-Paysages ».

C’est dans les années 1960 que l’artiste peintre adopte une palette de couleurs intenses, caractéristique de son style. Il devient le pendant français de grands artistes expressionnistes abstraits américains comme Kline, Rothko et Olitski : sur ses représentations de paysages, la peinture est plus fluide et il les ponctue de concrétions épaisses qui délimitent et créent l’espace. Olivier Debré qualifie alors sa peinture d’« abstraction fervente », symbole de l’émotion ressentie devant un paysage.

Tout au long de sa carrière, Olivier Debré s’essaye à de divers exercices : il dessine un timbre-poste, réalise des vitraux, des rideaux de scène (ceux de la Comédie Française, de l’Opéra d’Hong-Kong et du nouvel Opéra de Shanghai) et la fresque murale du Théâtre des Abbesses (Paris). Il rédige également des essais artistiques sur sa vision de l’évolution des formes, et y propose une nouvelle architecture adaptée à la ville contemporaine.

À travers ses œuvres, Olivier Debré exprime la liberté et l’impermanence de la nature, il intervient sur l’espace pictural en exaltant la couleur.

Pin It on Pinterest